Articles

Recettes de printemps : on passe au vert ! Samassur

Recettes de printemps : on passe au vert !

Salade de pousses d’épinard, risotto vert, sorbet kiwi.. on se régale tout en vert, de l’entrée au dessert, avec ces trois délicieuses recettes de printemps !

 

Légères, fraiches et gourmandes, ces recettes toutes vertes mettent l’eau à la bouche, et donnent envie de se régaler tout en faisant le plein des bons légumes et fruits de saison.

Découvrez nos recettes fraiches et vertes :

Source : https://www.bienetre-et-sante.fr

Vient-on enfin de comprendre la maladie d'Alzheimer ?

Vient-on enfin de comprendre la maladie d’Alzheimer ?

Selon les chercheurs de Harvard, aux Etats-Unis, les plaques de protéines longtemps considérées comme responsables de la maladie d’Alzheimer joueraient en fait un rôle positif dans la lutte contre la maladie. Le point avec Samassur.

Les nouvelles avancées scientifiques

Et si la maladie d’Alzheimer avait été incomprise depuis 30 ans ? Selon une nouvelle étude publiée par les Dr Rudy Tanzi et Robert Moir, deux chercheurs de l’école de médecine de Harvard (Etats-Unis), les plaques de protéines bêta-amyloïdes présentes dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et que l’on considérait comme responsables de la maladie, auraient en fait un rôle positif dans la lutte contre la maladie.

Samassur rapporte que selon l’avis des médecins, cette découverte expliquerait pourquoi les médicaments qui ciblent cette protéine n’ont jamais ralenti la progression de la maladie.

La maladie serait déclenchée par une réponse immunitaire

Cette nouvelle étude est la première qui enquête sur l’action anti-microbienne des protéines bêta-amyloïdes. Ces dernières se rassembleraient en plaques pour tuer les microbes en brisant leur pari cellulaire. « Nos résultats soulèvent la possibilité que la maladie d’Alzheimer est déclenchée par une réponse immunitaire lorsque le cerveau a l’impression d’être l’objet d’attaques d’éléments pathogènes envahisseurs » soulignent les médecins.

Dans cette perspective, les traitements qui visent à se débarrasser des bêta-amyloïdes ne seraient pas appropriés.

Cette étude vient également conforter l’idée selon laquelle des exercices réguliers, un sommeil de qualité et une alimentation saine peuvent aider à prévenir la maladie d’Alzheimer. « Car si notre qualité de vie permet au cerveau de fonctionner correctement, celui-ci sera en mesure de combattre les infections sans réagir de façon excessive et inflammatoire ».

Cette étude a été publiée dans la revue Science translational medicine

Ces aliments qui boostent notre cerveau selon Samassur

Ces aliments qui boostent notre cerveau

Il est le maître de tous les autres organes de notre corps : le cerveau. Pour développer son intelligence et sa mémoire, entraînement et enseignement ne suffisent pas. Sa santé passe également par ce que nous mettons dans notre assiette. Certains aliments optimisent nos capacités intellectuelles. Focus sur les mets qui nous veulent du bien.

« Un cerveau bien soigné ne se fatigue jamais »: un dicton que rappelle Samassur. Cela fait donc longtemps que nous savons que, pour avoir un cerveau au maximum de ses capacités, il faut l’entretenir. L’enseignement, les jeux de mémoire, le yoga ou encore la méditation.

Il existe plusieurs astuces pour booster ses qualités intellectuelles. C’est sans compter sur l’aide de petites béquilles : les aliments. Optimisation de l’intelligence, amélioration de la concentration, action sur la mémoire…

L’alimentation a son petit pouvoir et ses bienfaits, précise Samassur.

Tes capacités intellectuelles tu boosteras

Ils sont bénéfiques pour l’organisme dans de nombreux domaines : la digestion, la qualité de la peau, l’énergie… Nous parlons évidemment des fruits et légumes. Ceux qui boostent notre cerveau sont les aliments rouges et orangés, soit les tomates, les poivrons, le cassis, les mûres. De manière générale les légumes sont importants pour notre alimentation. Tous regorgent de bêtacarotène, un pigment qui se transforme en vitamine A une fois absorbé par l’estomac.

Ils agissent ainsi comme antioxydants et éliminent les mauvaises substances qui endommagent nos cellules.
Outre les fruits et légumes, le cerveau a besoin de matières grasses pour optimiser ses capacités.

Il faut privilégier les huiles végétales dont celles de colza, olive, pépin de raisins, riches en Oméga-3 et vitamine E. Au top des produits stars pour notre intelligence, il est vivement conseillé de consommer des produits céréaliers. De préférence, on les choisit complets car ils contiennent encore plus de vitamine B, de fer et de zinc.

A éviter selon l’avis de Samassur : les gâteaux industriels, bourrés de sucre, ennemi numéro un de la mémoire.

Alimentation anti stress, lutter contre le stress à coup de fourchette ! samassur

Alimentation anti stress, lutter contre le stress à coup de fourchette !

La France est la plus grande consommatrice au monde d’anxiolitiques *, la faute à qui ?  Au stress de nos vies à 100 à l’heure et pourtant nous pourrions déjà éliminer une partie de notre stress à coups de fourchette ! Et oui l’alimentation c’est l’essence qui fait avancer la machine nommée « corps ». Certains manques dans notre alimentation peuvent nous rendre beaucoup plus sensible au stress, générer des angoisses et même des dépressions.

Selon Samassur, une alimentation anti stress bien choisie et adaptée, on peut améliorer grandement la gestion de ce dernier, à condition d’avoir également un système digestif capable de les digérer : remontées acides, ballonnements, constipation, diarrhée, etc. témoignent d’une mauvaise assimilation de nos aliments. Dépression, stress chronique, allergies et autres intolérances sont souvent le signe d’une flore intestinale qui vous parle et qui va mal ! Zoom sur l’alimentation anti stress.

Alimentation anti stress, le magnésium

Sur le podium de l’alimentation anti stress, en première position : Le magnésium

Le magnésium est un calmant, et le manque de magnésium augmente votre vulnérabilité au stress.

Le magnésium réduit le stress et empêche l’augmentation du cortisol. Il combat le stress en s’opposant aux conséquences d’un taux de cortisol excessif, et en améliorant l’énergie disponible. Avoir chaque jour suffisamment de magnésium permet de conserver toutes ses facultés face à un stress aigu, mais aussi d’éviter la fatigue latente qui touche souvent les stressés chroniques.

naturo icone pommeDu côté de l’assiette :

magnesium-2

 

 

Alimentation anti stress, le tryptophane en renfort.

La sérotonine est le neuromédiateur de l’apaisement, du bien-être et de la préparation au sommeil grâce à elle on plus zen ! Elle est fabriquée à partir d’un acide aminé, le Tryptophane a une action antidépressive.

Il stimule la sécrétion au cours du sommeil de l’hormone de croissance, une hormone qui réduit fortement l’anxiété. Il augmente aussi la sécrétion de mélatonine, une autre hormone qui réduit l’anxiété et les ruminations angoissées.

tryptophane

•naturo icone pommeDu côté de l’assiette : Votre alimentation doit intégrer des protéines, comme la volaille (du bio c’st mieux) , les œufs, le poisson sources riches en tryptophane. Les bananes, les mangues, les dattes et des graines, comme les graines de sésame, de tournesol, de citrouille, les cacahuètes le riz complet contiennent aussi du tryptophane.

N’hésitez pas à prendre un goûter vers 16/17h pour optimiser la fabrication de la sérotonine et se préparer au sommeil : 1 à 2 carrés de chocolat noir à plus de 70 % ou 1 fruit ou  quelques noix,  amandes. C’est bon pour le moral et pour le corps !

 Alimentation anti stress, les omégas 3

Dans la transmission de l’influx nerveux, la qualité des membranes est déterminante. Cette qualité dépend de la richesse en acides gras polyinsaturés, en particulier les omégas 3.

naturo icone pommeDans l’assiette  : Le choix des huiles d’assaisonnement est primordial (2 à 3 cuillères à soupe par jour d’huile colza-olive ou colza-noix) , l’huile de périlla est également une excellente source d’Oméga 3. Il faut également intégrer à son alimentation au moins 3 fois par semaine du poisson gras (sardines, maquereaux, harengs, saumon…). Les poissons gras (thon, saumon, anchois, hareng) et les huiles végétales (colza, olive, lin, noix…) sont une immense source d’Omega 3, laquelle facilite elle-aussi la production de sérotonine. Un régime riche en oméga-3 permettrait de plus, de faire chuter les taux de cortisol et d’adrénaline, deux hormones particulièrement présentes chez les individus victimes du stress.

Alimentation anti stress, le sélénium

La déficience en sélénium entraîne une diminution du renouvellement de certains neurotransmetteurs. Une déficience sévère en sélénium peut être associée à l’anxiété.

naturo icone pommeDans l’assiette : on le trouve  dans les champignons, les tomates, le chou, les brocolis, l’oignon, l’ail, l’orge, les abats, la viande rouge et les fruits de mer. Mais c’est la noix du Brésil qui remporte le podium  >Achetez celles qui ont conservés toutes leurs peaux, et vendu en petit sachet. Car leurs hautes teneurs en lipides les rends plus sensible au rancissement une fois écalées. Écalez-les vous-même au fur et à mesure et conservez-les au frigo.

Alimentation anti stress, la vitamine C

 

jus betterave

 

La vitamine C  ou acide ascorbique est une substance indispensable à notre organisme, notamment pour produire les globules blancs du système immunitaire, mais c’est aussi une substance nécessaire à la synthèse du cortisol, une hormone qui permet notre adaptation aux stress physique(blessures, activité physique) ou psychologique.

C’est une vitamine hydrosoluble, elle est d’une grande efficacité comme anti-stress et en tant qu’anti-inflammatoire. La vitamine C possède la propriété d’être un antioxydant, elle défend les cellules des radicaux libres et augmente l’assimilation du fer. Elle réduit les cas d’insomnies et d’anxiété, ainsi que la dépression.

La vitamine C doit sa structure chimique a l’acide L-ascorbique et de ses sels (ascorbate de sodium et ascorbate de calcium).
Elle est présente principalement dans tous les fruits frais, légumes vert et coloré, les agrumes. C’est une vitamine que le corps
 ne stocke pas il faut des apports quotidiens. D’ailleurs un petit topo de Nana, sur comment préserver les vitamines des aliments.

naturo icone pommeDu côté de l’assiette : Les fruits et les légumes colorés contiennent beaucoup de vitamine C. Les teneurs varient de 100 à 150 mg, voire 300 mg pour 100 gr de fruits. Par contre la maturité du fruit est importante ainsi que le temps écoulé entre le moment où le fruit est sur l’arbre et celui où il se retrouve dans notre assiette car plus le temps est long et plus cela entrainera une perte de vitamine très importante.

Du côté des végétaux, nombreux sont ceux qui sont riches en vitamine C mais ceux qui sont colorés en contiennent beaucoup plus. Il faudra tenir compte de la façon dont vous cuisez vos aliments car la chaleur dégrade très vite la vitamine C, les consommer un maximum crus est préférable.

Savez-vous par exemple qu’une baisse de l’attention et des difficultés de concentration sont en rapport avec une baisse de production de la noradrénaline (neurotransmetteur fabriqué par les fibres nerveuses du système sympathique, par le système nerveux central et en moindre quantité par les glandes médullosurrénales) et cette baisse est souvent en rapport avec un manque de vitamine C. Les glandes surrénales sont mises à contribution dès que notre organisme est sous stress… et à notre époque… le stress… il est grandissant ! Le contenu en vitamine C des glandes surrénales chute considérablement sous l’effet du stress.

Alimentation anti stress, les vitamines B comme Bien-être

4 vitamines du groupe B participent à la synthèse des neurotransmetteurs et diminuent ainsi l’anxiété, l’insomnie, la dépression :

naturo icone pommeLa vitamine B 3 ou niacine aide le cerveau à se débarrasser des radicaux libres qui entravent son fonctionnement. Elle joue un rôle dans la transmission optimale de l’influx nerveux. Elle possède un effet favorable sur l’humeur, en favorisant la synthèse de la sérotonine. En association avec les B 1 et B 2, elle joue un rôle essentiel dans la production d’énergie. Du côté de l’assiette : L’avocat, les céréales complètes, la figue, la levure de bière, les pois, le riz brun, le son, les graines de sésame et de tournesol.

naturo icone pommeLa vitamine B 6  ou pyridoxine intervient dans des nombreuses étapes du métabolisme des acides aminés. Elle a donc une action sur  des fonctions cérébrales.

Du côté de l’assiette :

vitamineB6

naturo icone pommeLa vitamine B 9  ou  acide folique possède une action importante sur le système nerveux. Elle aide le corps à synthétiser les neurotransmetteurs (sérotonine) et améliore ainsi l’équilibre émotionnel. Du côté de l’assiette :  L’asperge, le brocoli, l’épinard, le foie, le germe de blé, le jaune d’oeuf, les lentilles, l’oseille, les salades…

naturo icone pommeLa vitamine B 12  ou colabamine est essentielle au fonctionnement du cerveau. Elle intervient sur l’équilibre, l’humeur, les facultés mentales. Les apports conseillés en vitamine B12 sont très faibles, environ 3 microgrammes par jour.  Du côté de l’assiette : viandes, les poissons et les crustacés.

Il faudra parfois avoir recourt à une suplémentation à voir auprès de votre médecin.

Conseils d’hygiène de vie

 

naturo paquerette

  • Déjeunez une heure maximum après vous être levé. Vous devez renflouer vos réserves de glycogène (provision de sucre dans le sang) qui ont diminué au cours de la nuit. Si vous n’avez pas faim le matin, c’est peut-être parce que votre foie est surchargé.
  • Prenez des collations en avant midi et en après-midi pour éviter une chute de cortisol qui se produit généralement vers 16-17h00. Un collation avec un fruit , quelques amandes, un carré de chocolat noir à plus de 70% peuvent vous aider à vous détendre.
  • Pensez à restaurer votre microbiote intestinal à l’aide de pré et probiotiques, en effet, si celui-ci est abimé l’assimilation des nutriments se fera mal.
  • Assurez-vous d’avoir suffisamment de protéines à chaque repas. Ajoutez-y des lanières de temph, du poulet, des fèves rouges, des noix et des graines.
  • Attention aux sucres raffinés : pain baguette, chocolat, gâteaux, pâtisseries, farine blanche, riz blanc…etc. En plus d’être acidifiants et déminéralisants, ils sollicitent nos glandes surrénales et finissent par les épuiser.
  • Apprenez à mastiquer, à respirer et à relaxer. Ajoutez une séance de relaxation dans votre routine ou tout simplement respirez 3 grandes respirations avant de manger.
  • Essayez la gelée royale fraîche. Ce super aliment est extrêmement nutritif et nourrit les glandes surrénales.
  • Ajoutez de la vitamine C. Optez pour une vitamine C tamponnée non acidifiante. La vitamine C est essentielle à la cascade hormonale des surrénales et à la sécrétion des hormones. Oui, mais je mange des oranges ! La quantité de vitamine C que procure l’alimentation n’est pas suffisante pour soutenir les surrénales durant les périodes de stress ou lors de rétablissement de la fatigue surrénalienne.
  • Les vitamines B sont aussi importantes surtout la B5 et la B6 que l’on retrouve en grande quantité dans les glandes surrénales essentielles pour les hormones.
  • Ajoutez des plantes adaptogènes comme la réglisse, l’ashwagandha, le rhodiola, le ginseng panax, la racine de gingembre, le ginkgo biloba.

Samassur indique qu’il faut consommer le moins possible de:

  • Les boissons excitantes : café, thé noir, coca cola, boissons énergisantes…
  • Les aliments gras : beurre, crème, graisses, viennoiseries, gâteaux et tartes à la crème, viande grasse, charcuterie
  • Les aliments sucrés : sucre, bonbons, chocolat, sodas, sucres lents
  • Les épices et les plats épicés : poivre, piment, gingembre, curry…
  • L’alcool : vin (blanc, rosé, champagne en particulier car très acides), bière, alcools doux ou secs
Une alimentation sans gluten Question Réponse de samassur

Une alimentation sans gluten Question Réponse ?

Intolérance et sensibilité au gluten sont sous le feu des projecteurs. Et beaucoup de parents se demandent quelle attitude adopter pour leur enfant. Une alimentation sans gluten est-elle conseillée pour les enfants ? Comment gérer la diversification alimentaire ? Le Pr Dominique Turck, pédiatre à l’hôpital Jeanne-de-Flandre (Lille), détricote les idées reçues. Le point avec Samassur.

Il faut attendre l’âge de 4 mois pour introduire le gluten

VRAI

Les biscuits sans gluten, c’est une bonne idée

FAUX 

Entre 4 et 6 mois, introduire le gluten diminue le risque d’intolérance

FAUX

Mieux vaut leur donner des céréales portant le logo « épi de blé barré »

FAUX

Suivre un régime sans gluten en famille, c’est la solution

 VRAI & FAUX

 

Explications sur

www.topsante.com