Selon une étude qui doit être présentée dans quelques jours au Congrès annuel de la société américaine de cardiologie à Chicago, les personnes qui font de longues siestes durant la journée ont plus de risque de souffrir du diabète de type 2 . Le point avec Samassur.

L’étude en détails

Pour cette étude, le Dr Tomohide Yamada, diabétologue à l’Université de Tokyo (Japon) et ses collègues ont fait une méta-analyse de 21 études portant sur le sommeil de plus de 300 000 personnes en provenance d’Occident ou d’Asie. Ils ont recueilli des données sur leurs cycles de sommeil, les siestes éventuelles et la somnolence diurne. Ils ont ensuite comparé les réponses avec les informations recueillies sur le syndrome métabolique et le diabète de type 2.

Entre 30 et 40 mn de sieste maximum

Ils en ont conclu que les personnes qui font moins de 40 minutes de sieste durant la journée n’ont pas de risque accru de syndrome métabolique mais qu’au-delà de 40 mn, ce risque est fortement augmenté. « Faire une sieste est une habitude largement répandue mais l’idéal est de ne pas dépasser 30 mn. Une sieste de 90 mn est en effet en corrélation avec un risque 50% plus élevé de diabète de type 2 » affirment les chercheurs.

Ces conclusions pourraient ouvrir la voie à de nouvelles directives dans l’accompagnement des personnes souffrant de diabète.