Autoentrepreneur : quelle mutuelle santé choisir ? Samassur

Autoentrepreneur : quelle mutuelle santé choisir ?

Le statut d’autoentrepreneur

Le statut d’autoentrepreneur couvre désormais plus d’1 million d’actifs. Ces derniers peuvent bénéficier de mutuelles santé à des tarifs intéressants. En effet, les montants sont réduits par rapport au régime des salariés et ils profitent des avantages de la loi Madelin.

Le statut d’autoentrepreneur a déjà 7 ans. Il couvre désormais plus d’1 million d’actifs, affiliés au RSI (Régime Social des Indépendants) pour leur assurance maladie-maternité. Comme l’Assurance maladie pour les salariés, les remboursements prévus pour leurs frais de santé sont loin de couvrir toutes les dépenses. Ils doivent donc rechercher une assurance complémentaire adaptée à leurs besoins et surtout à leurs revenus.

La mutuelle… selon le régime Madelin

Comme tous les assurés sociaux, les autoentrepreneurs subissent la baisse généralisée des remboursements d’assurance maladie. Selon l’avis de Samassur eux aussi doivent assumer le ticket modérateur (partie non remboursée), les franchises médicales, les participations forfaitaires, le forfait journalier hospitalier, les déremboursements de médicaments. Ils ont donc intérêt à souscrire une mutuelle.

Savoir se repérer avec la mutuelle santé par samassur

Savoir se repérer avec la mutuelle santé

La mutuelle santé est une forme de protection sociale qui intervient en complément du régime obligatoire pour prévenir les risques tels que le décès, l’atteinte à l’intégrité physique, l’incapacité de travail, l’invalidité en matière d’accident, de maladie ou encore de maternité. Elle assure une prise en charge partielle ou complète des dépenses non remboursées par l’Assurance maladie, selon le niveau de garantie choisi par l’assuré. Elle facilite l’accès aux soins et assure une épargne partielle ou totale en ce qui concerne les dépenses de santé.

Ce dernier peut notamment bénéficier d’un remboursement forfaitaire dépendant du type de prestation concerné. Mais le montant des frais assumés par la prévoyance complémentaire peut également être déterminé par rapport au tarif de base défini par la Sécurité sociale, comme le souligne Samassur.

En fonction des besoins de chacun, le demandeur peut contracter un contrat individuel ou collectif. S’il est souscrit dans le cadre de l’activité professionnelle, la prévoyance santé peut éventuellement être obligatoire en fonction des exigences de l’employeur.

Les prestations assurées par la prévoyance santé

La mutuelle santé peut proposer différentes indemnisations à l’assuré. Elle prévoit entre autres la couverture partielle ou intégrale des dépenses liées aux consultations médicales et aux frais en pharmacie. Suivant les termes du contrat souscrit, elle peut également englober les frais d’hospitalisation, ainsi que les soins dentaires ou optiques.

Selon l’avis de Samassur, elle peut dans certains cas prendre en charge des prestations qui ne sont habituellement pas remboursées par l’assurance maladie, à savoir des médicaments spécifiques ou encore des vaccins.

En matière d’accompagnement, la mutuelle prévoyance peut apporter un suivi personnalisé au souscripteur, si cela est prévu dans l’offre qu’il a préalablement choisie. En outre, elle peut mettre à sa disposition un service d’assistance.

Une  complémentaire pour tous

Les organismes complémentaires disposent d’une large gamme de formules répondant aux besoins de chaque individu, leur assurant une meilleure prévention des risques. Afin de faciliter l’accès à la mutuelle santé à tous, certaines prévoyances complémentaires appliquent des tarifs relativement abordables.

Par ailleurs, Samassur rappelle que le demandeur peut compléter sa prévoyance santé avec une prévoyance retraite ou une prévoyance épargne par exemple.

 

Résilier sa mutuelle selon Samassur

Résilier sa mutuelle ?

Comment changer de mutuelle ?

Les raisons pour lesquelles un changement de mutuelle est indispensable sont nombreuses, explique Samassur. Dans la majorité des cas, le contrat d’assurance santé ne répond plus aux besoins de l’assuré. Les besoins en matière de santé évoluent en effet avec l’âge, la situation familiale et l’activité professionnelle. Avec la hausse des cotisations de la complémentaire, le tarif peut ne plus être adapté au budget du souscripteur et il devient indispensable de trouver une autre couverture santé à un meilleur prix.
Les délais de remboursement trop longs poussent aussi à envisager la souscription d’une nouvelle mutuelle santé.

Une fois le contrat d’assurance résilié, l’assuré peut souscrire un nouveau contrat complémentaire santé. Pour cela, il doit trouver une bonne couverture santé répondant à son budget et à ses besoins et à ceux de sa famille. Le mode de recherche le plus simple est de procéder à une comparaison de mutuelle en ligne afin de trouver une autre solution, une nouvelle complémentaire santé plus adéquate à ses nouveaux changements.

 

Le comparateur permet en effet d’effectuer un ou plusieurs devis, de confronter ainsi les différentes offres disponibles sur le marché et surtout de trouver le meilleur rapport qualité-prix.

Le prix n’est pourtant pas le seul élément décisif pour choisir sa nouvelle mutuelle santé. Il faut tenir compte des niveaux de garantie, des franchises, des plafonds, des cas d’exclusion et surtout du délai de carence afin d’éviter un reste à charge trop élevé.

 

Comment résilier sa mutuelle ?

Les mutuelles sont toutes renouvelées automatiquement par tacite reconduction. Si vous souhaitez changer de contrat, il faut donc tout d’abord résilier votre mutuelle. La résiliation d’une mutuelle est devenue plus facile grâce à la loi Chatel.

La démarche pour résilier son contrat d’assurance santé est simple. Deux mois avant la date d’échéance, une lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception devra être envoyée à l’assureur. Depuis la loi Chatel, le mutualiste est néanmoins tenu de prévenir le souscripteur de l’arrivée proche de la date d’échéance. Si la date limite de résiliation est imminente à la réception de l’avis, l’assuré bénéficie d’une vingtaine de jours pour notifier sa résiliation

 

Principe général de résiliation d’une mutuelle :

Votre assureur a l’obligation de vous informer de votre droit de résiliation au plus tard 15 jours avant la date limite de révocation du contrat. Cette date limite de révocation n’est pas celle de la fin de votre contrat, mais la date correspondant au préavis que vous avez à respecter pour mettre fin à votre contrat.

A noter : En cas de défaut d’information de la part de votre assureur, la loi Chatel prévoit que l’adhérent pourra résilier à tout moment sa mutuelle sans avoir à payer de pénalités ! Si l’assureur vous envoie la lettre d’information, mais ne respecte pas le délai des 15 jours avant la période de préavis, alors l’adhérent dispose de 20 jours pour annuler son contrat à compter de la date d’envoi du courrier d’information par son assureur.

Au cas où l’assureur prévient effectivement son adhérent dans les temps prévus par la loi Chatel, l’adhérent, s’il souhaite user de son droit de résiliation, doit respecter le délai de préavis prévu au contrat. Lorsque le préavis est dépassé l’adhérent est de nouveau engagé sur une période d’un an.

Selon Samassur, certains contrats de mutuelle santé ne sont pas éligibles aux obligations d’information citées ci-dessus. Il s’agit des contrats de groupe (ou contrat d’assurance santé collectif). Ces contrats sont généralement proposés par les employeurs à leurs salariés. Mais il existe aussi quelques contrats de groupe proposés en adhésion individuelle. Vérifiez donc bien le type de contrat que vous avez signé. Pour ces contrats-ci il n’y a pas d’obligation d’information pour l’assureur. Vous pouvez bien sûr tout de même résilier ces contrats, mais en respectant le délai de préavis. Pensez donc à vous mettre une alerte sur votre calendrier pour ne pas laisser passer la date.

Si vous souhaitez voir le texte législatif complet, Samassur indique que vous pouvez le voir grâce au service public de diffusion du droit Legifrance.

Mutuelle familiale & mutuelle individuelle avec Samassur

Mutuelle familiale & mutuelle individuelle

La mutuelle individuelle s’engage à couvrir les dépenses de santé pour un seul individu, selon ses propres besoins. La mutuelle familiale, quant à elle, vise à assurer le remboursement complet des frais de santé pour toute la famille ou pour un couple sans enfant.

Peu importe si le foyer est composé d’un couple sans enfants ou bien de parents ayant quatre enfants. Suivant le même principe que la mutuelle entreprise, la mutuelle familiale coûte moins cher, plus il y a d’adhérents dans le contrat. Que vous affiliez 2, 3 ou même 10 enfants sur votre contrat, il ne vous en coûtera donc pas nécessairement plus cher.

Si vous aussi vous êtes parents, alors vous pourrez sans doute confirmer combien les enfants aiment faire des bêtises imprudentes et combien de fois cela termine à l’hôpital. A ne pas oublier les visites multiples chez le pédiatre, le médecin et les urgences précise Samassur.

Comment adhérer à une mutuelle familiale ?

Vous êtes couple marié ou non ou bien une famille nombreuse ? Soit vous bénéficiez d’une mutuelle entreprise, donc les garanties de la complémentaire santé obligatoire peuvent être étendues sur les membres de la famille. Soit vous utiliser un comparateur mutuelle santé en ligne, alors vous allez demander un devis mutuelle familiale. Une fois ayant fait le bilan des tarifs pour trouver la meilleure mutuelle, il suffit de souscrire le contrat via une compagnie d’assurance, une mutuelle ou une institution de prévoyance. Samassur indique que vous pourriez aussi tout d’abord passer par l’intermédiaire d’un courtier en assurance. Gratuitement et sans engagement.

Quels frais sont pris en charge par la mutuelle familiale ?

  • Soins dentaires et d’orthodontie
  • Soins optiques
  • Prothèses auditives
  • Frais d’hospitalisation (clinique, hôpital, à domicile)
  • Consultations chez le généraliste et spécialiste
  • Frais de séjour liés à la maternité
  • Analyses médicales (scanner, imagerie, examens sanguins)
  • Frais de médicaments et de pharmacie
  • Les médecines douces (cures thermales, kinésithérapie)
  • Le sevrage tabagique

Tarifs d’une mutuelle familiale ?

Les tarifs d’un contrat mutuelle famille dépendent du profil de santé de chaque membre de famille, de l’âge des enfants et parents et des garanties choisies. Il est évident qu’un petit enfant aura plus souvent besoin d’aller chez le pédiatre qu’un enfant de 12 ans. Le préadolescent aura probablement plus besoin de soins dentaires pour un appareil dentaire ou des soins optiques pour des lunettes. Des parents dépassant la cinquantaine auront besoin de plus de prestations que des parents plus jeunes. Ainsi, Samassur conseille de faire le point des besoins de chaque membre de la famille afin de choisir la bonne mutuelle pour tous.

Avantages d’une mutuelle familiale ?

  • Comme pour le contrat groupe dans le cade du travail, plus il y a d’adhérents, moins cela coûte !
  • Toute la famille est couverte en même temps avec un seul contrat ! Il y a mutualisation des garanties !
  • Possibilité d’une couverture générale avec des garanties équivalentes pour chaque membre ou bien option de personnaliser les garanties selon les besoins particuliers de chacun, par exemple soins dentaires pour le fils, soins optiques pour le père porteur de lunettes et soins hospitaliers et frais liés à la maternité pour la mère enceinte !
  • La mutuelle est gratuite pour un nouveau-né pendant sa première année d’adhésion !
  • La mutuelle famille est généralement gratuite à partir du troisième enfant !
  • Des prestations d’assistance sont offertes : garde d’enfants, soutien scolaire, aide ménagère en cas d’hospitalisation, conduite des enfants à l’école et retour au foyer, livraison de médicaments, de courses, repas à domicile !

Inconvénients d’une mutuelle familiale ?

Identifier le profil et les besoins de chaque individu afin de personnaliser les garanties prend plus de temps pour toute une famille que pour une complémentaire santé individuelle. Les prestations exigées par un enfant sont différentes de celles d’un adulte.

Peut-être vous préférez-même souscrire une mutuelle pour enfant seul, si jamais votre enfant a des besoins bien trop spécifiques par rapport à vous.Une mutuelle familiale est une source de dépenses supplémentaire considérable. Samassur rappelle que certains foyers ont des difficultés à assurer le paiement mensuel.

Or à long terme, une mutuelle famille est un bon investissement pour toute la famille et coûte moins cher que plusieurs mutuelles individuelles !Lorsque l’enfant atteint l’âge de 25 ans, il ne pourra plus prétendre à la couverture familiale.

Et pour les jeunes entre 18 et 24 ans, s’ils poursuivent des études supérieures, alors ils devront souscrire une mutuelle individuelle, par exemple la mutuelle étudiant.

Trouver la meilleure mutuelle familiale ?

Samassur indique que le comparateur mutuelle santé affiche les meilleures offres du marché des mutuelles. Afin de pouvoir bénéficier des meilleurs tarifs mutuelle, il suffit de remplir le formulaire avec des renseignements sur la composition du foyer, l’âge des adhérents, les besoins et exigences en termes de garantie, le budget et la situation géographique. Les devis fournis par le comparatif mutuelle font savoir les différentes formules de contrat possibles.

  • Avant de comparer les offres de mutuelle familiale, vérifiez d’avoir noté les prochains conseils :
  • Analyse détaillée des besoins et attentes de chaque membre de famille
  • Garantie télétransmission inclue afin d’accélérer les démarches administratives
  • Garantie tiers payant comprise pour éviter de devoir avancer les frais de sa propre poche. La mutuelle effectue un remboursement direct à l’établissement hospitalier. Les dépenses de santé sans service tiers payant peuvent être très hautes, surtout quand il s’agit de couvrir toute la famille.

 

Choisir sa mutuelle: l'avis de Samassur

Choisir sa mutuelle: l’avis de Samassur

Avec l’augmentation de l’espérance de vie, les séniors sont de plus en plus nombreux  et ils doivent faire face à des dépenses de santé croissantes. Dans ce contexte, une mutuelle sénior peut représenter un vrai soulagement financier, à condition de savoir trouver le juste équilibre entre garanties et montant des cotisations. L’avis de Samassur.

Une mutuelle sénior ?

Si les Français de plus de 75 ans ne représentent que 9% de la population, ils génèrent presque 20% des dépenses globales de santé. Avec en parallèle des revenus qui baissent à l’arrivée à la retraite, l’équation revenus / dépenses de santé devient vite périlleuse.

Une mutuelle santé sénior permet de compléter les remboursements de soins partiellement ou pas du tout pris en charge par la Sécurité sociale, comme certaines cures thermales. Samassur précise que les mutuelles santé sénior sont adaptées au profil santé des retraités : certaines garanties superflues comme la maternité ou la pédiatrie sont supprimées, tandis que des postes comme l’optique ou l’hospitalisation sont renforcés.

A quel moment souscrire une mutuelle sénior ?

L’arrivée à la retraite est un bon moment pour mettre à plat vos besoins en matière de santé, d’autant que certaines mutuelles refusent les nouveaux adhérents après 65 ans. Vous avez tout intérêt à anticiper votre protection, pour plus de sérénité en cas de pépin de santé imprévu. Généralement, les mutuelles n’imposent pas de questionnaire santé et fixe le niveau de cotisation en fonction de l’âge de l’adhérent. Pourquoi donc attendre pour souscrire votre mutuelle sénior ?

Délai de carence et délai d’attente

Lors de la souscription du contrat, vous devez être particulièrement vigilant et bien faire la différence entre ces deux délais : le délai de carence peut varier de 1 à 6 mois dans certaines compagnies. Pendant ce laps de temps, vous n’êtes pas couvert à hauteur des garanties souscrites, mais seulement à minima. Samassur indique que ce délai peut parfois être abrogé par la compagnie, mais c’est à vous d’en faire la demande à votre conseiller. Le délai d’attente, lui, est une période pendant laquelle vous n’êtes pas couvert du tout ! Vous pouvez là aussi tenter une négociation avec votre assureur pour supprimer ce délai…ou opter pour une mutuelle ne comportant ni délai de carence ni délai d’attente.

Comment arbitrer entre garanties et budget ?

En 2011, une étude de l’UFC-Que Choisir pointait un coût moyen de 94 euros par mois pour un sénior, soit un budget 2,5 fois plus élevé que pour le reste de la population. Souscrire une mutuelle santé sénior qui vous couvre bien sans vous ruiner est donc un choix stratégique. Il vous faudra étudier minutieusement votre profil santé pour déterminer les garanties qui vous sont les plus utiles. Comparer les offres pour préserver au maximum votre budget et trouver la meilleure mutuelle. Avez-vous plus particulièrement des besoins en optique ? En dentaire ? En prothèse auditive ? Pensez également à prendre une garantie élevée concernant l’hospitalisation, car les dépenses pour ce poste peuvent rapidement s’accumuler.

Selon Samassur le recours à un comparateur d’assureurs courtiers comme lesfurets.com peut alors être un outil précieux dans votre recherche.