Vue des enfants : ayez l’œil !

Vue des enfants : ayez l’œil !

La rentrée scolaire est une occasion d’être particulièrement attentif à la vue de vos enfants. En effet, c’est à l’école que les troubles de la vision sont souvent repérés. Les enfants ne sont en effet pas toujours capables de dire qu’ils voient mal. Leur comportement peut en revanche être un signe d’alerte.

Manque de concentration, difficultés à suivre les consignes… votre enfant présente des difficultés en classe ? Peut-être voit-il mal. Pour le savoir, il faut bien sûr consulter un ophtalmologue. Mais vous pouvez aussi réaliser deux petits tests maison, faciles et rapides, conseillés par l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (ASNAV).

  • Jouer au pirate. « Cachez un œil de votre enfant avec un foulard, observez sa réaction puis cacher l’autre œil ». S’il proteste d’un côté, mais pas de l’autre, il est fortement conseillé de consulter l’ophtalmologiste ;
  • Regarde-moi dans les yeux. « Sur une photo prise de face, regardez les reflets du flash dans la pupille. Si ces reflets ne sont pas symétriques, cela peut être dû à un strabisme pour lequel il faut également consulter le spécialiste. »

Sachez enfin que « jusqu’à l’âge de 6 ans, plusieurs paires de lunettes peuvent être prises en charge par l’Assurance-maladie annuellement, en particulier si l’affection évolue », souligne l’ASNAV. « Entre 6 et 18 ans, elle permet d’obtenir le remboursement d’une paire de lunettes par an, comprenant les verres et la monture. »

A noter : c’est à seulement 6 ans que l’acuité visuelle est censée atteindre son maximum de 10/10. Cependant, la vision latérale est encore limitée. A 10 ans, l’enfant a normalement acquis toutes ses capacités visuelles.

 

source : destinationsante.com

Améliorer sa concentration grâce à la sophrologie Samassur

Améliorer sa concentration grâce à la sophrologie

Selon l’avis de Samassur, focaliser son attention sur ce que l’on est en train de faire permet de gagner en efficacité. Ces trois exercices de sophrologie vont vous aider à rester concentré dans un univers sollicité par l’ordinateur, le téléphone…

1 Utiliser ses sens pour mieux se canaliser

En affinant notre perception et notre mémoire sensorielle, ces petites attentions vont améliorer la concentration au quotidien.

  • Écouter une musique et essayer d’en retenir la mélodie le plus longtemps possible.
  • Respirer un parfum que l’on aime, fermer les yeux et tenter d’en garder la fragrance.
  • Caresser un tissu, une matière douce, et se focaliser sur l’effet que cette texture produit sur sa peau, ses sens, ses souvenirs…
  • Goûter un aliment qui nous fait envie, fermer les yeux et s’attacher à sa saveur et au plaisir que cette dégustation nous procure.
  • Contempler pendant quelques secondes un tableau, un paysage, puis l’observer dans ses moindres détails. Fermer les yeux et tenter de recréer cette image mentalement.

2 Respirer en toute conscience

Cette technique de respiration permet de se recentrer et de se concentrer à tout moment de la journée. Selon Samassur cette pratique douce et profonde est aussi une porte d’entrée vers la méditation : se sentir respirer, c’est se sentir exister.

  • Inspirer lentement par le nez pendant 3 secondes, puis expirer longuement par la bouche sur 6 secondes, comme si le souffle passait à travers une paille. Se concentrer sur le trajet de l’air qui pénètre dans les narines, la gorge et qui ressort délicatement par la bouche. Prendre conscience du flux et du reflux du souffle, de sa circulation.
  • Observer les effets que produit cette respiration sur l’organisme, la différence de température entre l’air que l’on inspire et l’air que l’on expire. Ressentir tout son corps, respirer, puis… lâcher prise. Essayer de ne pas s’alarmer des pensées traversant l’esprit : les laisser passer, comme des nuages, puis se recentrer à nouveau sur sa respiration.

3 Développer sa force intérieure

Réaliser la posture de la montagne permet d’accroître la stabilité mentale et la force intérieure. Cette position est idéale lorsqu’on a du mal à fixer son attention, selon l’avis de Samassur.

  • Commencer par s’asseoir en tailleur par terre ou sur un tapis.
  • Tendre les bras le plus haut possible vers le ciel en joignant les paumes, comme si c’était le sommet d’une montagne.
  • Rester immobile telle une montagne,  stable et solide. Essayer de maintenir cette position, sans aller jusqu’à l’inconfort.
  • Sentir que cette posture redresse et étire la colonne vertébrale tout entière, et percevoir le bien-être que cela procure.

Plus d’informations à propos de la sophrologie sur psychologies.com

6 exercices pour apaiser les maux de ventre samassur

6 exercices pour apaiser les maux de ventre

Pour faire la paix avec son ventre, un retour au calme s’impose. Avec, à la clé, une digestion plus sereine… Voici quelques exercices faciles à faire, chez soi ou au travail, pour ne plus avoir des maux ventre.

Le soulagement des troubles digestifs passe par une prise de conscience de leur cause et par une meilleure réponse au stress . L’objectif est de sortir du cercle vicieux : « Je ne suis pas bien dans ma tête, alors j’ai mal au ventre. Je souffre de maux de ventre, donc je ne vais pas bien dans ma tête. » C’est là que les techniques de relaxation interviennent. Sophrologie, méditation en pleine conscience , yoga , hypnose , massage. A chacune de choisir la méthode qui lui convient rappelle Samassur.

Les bonnes habitudes à prendre pour son ventre

S’accorder une vraie pause repas selon l’avis de Samassur. Pour mieux assimiler les aliments et digérer, il faut manger dans le calme, assise correctement, sans faire autre chose (pas en travaillant) et s’accorder une pause d’au moins 20 minutes, afin de bien mastiquer. Après le repas, marcher un peu pour se détendre et améliorer la motricité du tube digestif.

Appliquer de la chaleur. Une bouillotte placée sur le ventre soulage souvent les douleurs, par « contre-stimulation » : le cerveau perçoit une nouvelle sensation, qui le détourne de la première et diminue sa perception de la douleur.

Faire une cure de magnésium. Une carence peut expliquer un état de stress et ses effets dus au déséquilibre de la flore intestinale : inflammation, perméabilité intestinale…

Un apport supplémentaire en oligo- élément (1 comprimé tous les 2 jours, pendant 2 mois) peut être bénéfique.

 

Respirer pour se relaxer

Allongée, une main à plat entre le pubis et le nombril, inspirer doucement et profondément par le nez en gonflant le ventre, puis la cage thoracique et la zone située sous les clavicules.

Sur l’expiration, imaginer que ce « ballon » se dégonfle en 3 temps, de haut en bas jusqu’au pubis. Effectuer plusieurs cycles, le temps d’une chanson, par exemple, en se concentrant sur sa respiration. Adopter cette technique inspirée du yoga aussi souvent que possible.

 

Les automassages qui soulagent

Calmer les crampes abdominales

Allongée au calme, tête surélevée, jambes fléchies, effectuer avec la paume de la main droite, un massage circulaire autour du nombril lentement et dans le sens des aiguilles d’une montre. Doucement, puis un peu plus fermement en respirant calmement et profondément, pendant 3 à 5 minutes.

Bon à savoir : Les massages de l’abdomen sont déconseillés en cas de grossesse , de diarrhée ou de douleur aiguë du ventre. *

Réduire les ballonnements*

Assise sur une chaise, au calme, le dos droit, les pieds bien à plat au sol.

Placer le bout des doigts de chaque côté du nombril et fermer les yeux. Inspirer, puis étirer les muscles durant l’expiration tout en exerçant une pression soutenue vers les côtés du ventre.

Faire une petite pause, puis relâcher lentement la pression tout en inspirant.

Recommencer ce massage exercice 4 ou 5 fois.

Les positions de yoga qui chassent les tensions

La torsion assise

Assise sur une chaise, le dos droit en se grandissant au maximum, pieds bien à plat sur le sol, fesses au bord de la chaise, cuisses parallèles au sol.

Poser la main gauche sur le genou droit et, avec la main droite, attraper le côté gauche de la chaise sans bouger les jambes.

Pivoter 5 fois à droite et 5 fois à gauche, en inspirant quand on revient au centre et en expirant lorsqu’on tourne le buste.

La posture du chat-vache

À quatre pattes, les mains et les genoux respectivement dans l’axe des épaules et des hanches.

Sur l’inspiration, creuser lentement le bas du dos pour pousser le ventre vers le sol tout en regardant en l’air.

Sur l’expiration, enrouler le dos et rentrer le menton vers la poitrine, le regard vers le nombril.

À pratiquer en alternance 10 fois, en respirant profondément, sans bloquer sa respiration, afin de stimuler les fonctions digestives et d’activer le système nerveux parasympathique.

 

L’hypnose a des vertus antistress et antidouleur

« L’hypnose agit à la fois sur la perception du stress et sur celle de la douleur », explique le Dr Gérard Naud, anesthésiste hypnothérapeute. Elle permet d’améliorer l’action de l’esprit sur le corps, dans le but de rompre le lien inconscient entre contrariétés et maux de ventre.

Comment se déroule une séance ?

Le praticien essaie d’abord de savoir à quand remontent les troubles, si un événement les a précédés : difficultés professionnelles, voire sentimentales… Ensuite, il induit un état de relaxation qui permet au patient de revivre des souvenirs heureux ou qui le transporte dans un lieu serein et sécurisant, créé pour lui, avec des odeurs, sons, sensations agréables au toucher évoquant le confort et le mieux-être. Plus tard, chaque fois qu’elle en aura besoin, grâce à l’auto-hypnose, la personne pourra retourner dans cet endroit et retrouver toutes ces sensations agréables. Au bout de 5 à 7 séances, elle est en principe devenue autonome et peut donc reproduire les exercices chez elle.

Un exercice d’auto-hypnose à faire à la maison

Allongée au calme, paupières closes, visiter tout son corps et repérer les endroits inconfortables. Ensuite, les éclairer d’une lumière agréable puis, grâce à un régulateur, baisser l’intensité lumineuse : l’inconfort va diminuer en même temps. Une autre solution consiste à laisser arriver, sur les endroits éclairés, une température très douce qui va agir comme un baume et apporter un soulagement.

Source: Samassur Avis